L’actualité autour de la COVID 19

en cours de construction

Situation au 16 novembre 2020

Malgré le confinement la chasse aux nuisibles (notamment le sanglier) continue mais les règles à respecter sont strictes, à lire

Personnes vulnérables

La piscine de Villé fermée suite au durcissement des mesures COVID 19

Conformément aux mesures gouvernementales, le centre nautique AQUAVALLEES sera fermé au public et aux activités adultes à compter du 24 octobre 2020

les mesures à respecter

Situation sanitaires COVID 19 les règles à respectées à partir du 16 octobre 2020

Par décret n°2020-1257 du 14 octobre 2020, l‘Etat d’urgence sanitaire a été déclaré à compter de ce jour sur l’ensemble du territoire de la République: https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042424377

En conséquence, le décret du 10 juillet 2020 est remplacé par le décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 qui prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de cet état d’urgence sanitaire. Il entre en vigueur immédiatement : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042430554

1/ Le département du Bas-Rhin se situe en état d’urgence sanitaire « simple », c’est à dire sans couvre-feu. Un certain nombre de mesures « automatiques » sont prévues dans ce décret :

Aucun évènement de plus de 5000 personnes ne peut se dérouler sur le territoire.

Voie publique ou lieux ouverts au public (plages, parcs et jardins….) :

A compter de samedi 17 octobre, les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public sont interdits. Les fêtes communales, évènements sportifs ne pourront pas être organisés à compter de ce jour..

Toutefois, demeurent autorisés :

1° les manifestations sur la voie publique mentionnées à l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure ;

2° les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel ;

3° les services de transport de voyageurs ;

4° les établissements recevant du public dans lesquels l’accueil du public n’est pas interdit en application du décret ;

5° les cérémonies funéraires organisées hors des ERP ;

6° les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle ;

7° les marchés .

Dans les ERP

Dans les ERP de type L (salles polyvalentes, salles des fêtes, salles de spectacles, etc.) et dans les CTS (chapiteaux, tentes et structures), les événements festifs ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue (restauration, débits de boissons) seront interdits à compter de lundi 19 octobre 2020

Deux types de règles s’appliquent dans les ERP :

  • Dans les ERP avec espaces debout et circulants (musées, salons, centres commerciaux, parcs d’attraction et zoologiques): jauge par densité de 4m² par visiteur,
  • Dans les ERP avec places assises, qu’ils soient clos (cinémas, théâtre…) ou de plein air (stades, hippodromes) : distance d’un siège entre deux personnes ou groupes de moins de 6 personnes, respect de la jauge maximale de 5000 personnes,

Les ERP de type N, EF, OA, qui comprennent notamment les bars et restaurants ne peuvent accueillir du public qu’aux conditions suivantes :

  • Les personnes accueillies ont une place assise ;
  • Une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de six personnes ;
  • Une distance minimale d’un mètre est garantie entre les chaises occupées par chaque personne, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s’applique pas aux groupes, dans la limite de six personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble ;
  • La capacité maximale d’accueil de l’établissement est affichée et visible depuis la voie publique.

Dans le Bas-Rhin, ces dispositions sont complétées depuis la semaine dernière par l’instauration, en collaboration avec l’UMIH, d’un « cahier de rappel » sur la base du volontariat, à la fois de l’établissement et du client,.pour faciliter le tracing.

Les cérémonies civiles ou religieuses: Les cérémonies civiles dans les mairies (mariages civils par exemple), comme les cérémonies religieuses dans des lieux de culte (mariage, baptêmes…) pourront être organisées. Les règles sanitaires définies dans le décret doivent être respectées lors de ces cérémonies (port du masque, distanciation physique d’un mètre dans les mairies ; port du masque et distanciation physique d’un mètre sauf pour les personnes appartenant à un même foyer ou venant ensemble, dans la limite de 6 personnes). Les festivités qui suivent ces cérémonies sont quant à elles interdites dans les ERP de type L et CTS.

2/ Mme la préfète a décidé de prendre des mesures complémentaires à ce décret.

A compter de ce jour 17 octobre 2020, et jusqu’au 16 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour les personnes de onze ans et plus :
1. dans l’ensemble du département du Bas-Rhin :
dans tout rassemblement, réunion ou activité organisé sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public mettant en présence de manière simultanée plus de 6 personnes et qui n’est pas interdit en application de l’article 3 du décret du 16 octobre 2020 sus-visé, à l’exception des activités sportives et artistiques sous réserve qu’elles respectent les protocoles sanitaires en vigueur ;
• pour tout marché non couvert, vide-grenier ou brocante.

  1. dans les 13 communes de plus de 10.000 habitants du département, dans les mêmes conditions que les arrêtés préfectoraux précédents.

http://www.bas-rhin.gouv.fr/Publications/Arretes-prefectoraux/Arretes-prefectoraux-2020

3/ Enfin, s’agissant des déplacements transfrontaliers, vous trouverez ci-après le lien vous permettant de prendre connaissance des éléments transmis par les 3 Länder frontaliers sur la règle des 24 h qui s’applique le long des frontières correspondantes avec les pays voisins. Cette règle permet aux citoyennes et citoyens de se déplacer sans restriction dans un délai de 24h dans la zone frontalière et de mener leur vie quotidienne transfrontalière sans obstacle .

http://www.bas-rhin.gouv.fr/Actualites/Covid-19/COVID-19-Le-Grand-Est-classe-en-zone-a-risque-par-les-autorites-allemandes

Plan d’urgence répit pour les seniors et leurs aidants Dernières Nouvelles des Aidants rentrée 2020

Une ligne d’écoute et de soutien aux personnes âgées et aux aidants fragilisés par la crise sanitaire

A l’EHPAD du Giessen la vie continue

EHPAD du Giessen : Rappel
Lors de la période de confinement qui a débuté ce printemps, les résidents de l’EHPAD de Villé ont été,
grâce au professionnalisme et à l’engagement de l’ensemble du personnel, épargné par le virus qui a été
contenu aux portes de l’établissement. Si l’absence de visites et le manque de proximité avec la famille et
les proches ont parfois perturbé le quotidien de certains résidents malgré le soutien du personnel, la
bataille gagnée face au virus a suscité le respect et l’admiration des habitants de la vallée et de ses élus.
Le déconfinement, qui a permis la reprise des visites, demande toutefois le respect strict du protocole mis
en place par la direction de l’EHPAD : port du masque obligatoire, lavage des mains avec gel
hydroalcoolique, distanciation, maximum de deux visiteurs par chambre… Ce rappel fait suite au dernier
conseil d’administration qui s’est tenu le 19 août dernier lors duquel le non-respect du port du masque
dans les chambres de résidents a été évoqué. Constaté plusieurs fois en l’espace de quelques semaines, ce
manquement met en danger les résidents, le personnel et le bon fonctionnement des services. Au-delà du
besoin que chacune ou chacun peut ressentir d’être le plus proche possible d’une personne aimée ou
appréciée, le respect du protocole ne tolère malheureusement aucune dérogation et doit être strictement
respecté.
Alain MEYER, Président du conseil d’administration de l’EHPAD

Message de la gendarmerie

Ci-dessous, un message que la gendarmerie nous demande de relayer.

Bonjour à tous,
La pandémie qui frappe notre société a contraint les citoyens et parmi eux, les criminels, à rester confinés ou à minima, à restreindre leurs déplacements.
Du fait de la démocratisation des outils de communication et d’Internet qui contribuent à en simplifier leur usage, de nombreux délinquants se sont découverts de nouvelles vocations en matière de cybercriminalité.
Depuis quelques semaines, le phénomène de criminalité numérique (par exemple hacking, rançongiciel, atteintes au Système de traitement automatisé de données, escroqueries numériques,…) connaît un véritable boom. Il peut être tant le fait d’organisations ou de hackers étrangers que d’opportunistes plus locaux.
Favorisées par le développement du télétravail, l’accroissement des échanges en ligne et la création très récente de nouvelles plateformes informatiques de travail, les failles de sécurité se sont multipliées.
Il convient de porter une attention particulière et d’informer la population et les entreprises (notamment celles du secteur médical, et secondairement les entreprises travaillant provisoirement dans des domaines intéressant la gestion de la crise), et de les inciter à la vigilance.
Les particuliers pourraient être d’une manière générale plus la cible d’escroquerie liées à l’investissement sur internet et les financements participatifs (cagnottes en ligne, appels aux dons etc.).
Les entreprises quant à elles doivent être vigilantes lors de sollicitations par mail ou téléphone via des contacts avec lesquelles elles n’ont jamais travaillé auparavant.
Tous courent le risque de fraude et/ou de contrefaçons sur les produits vendus sur internet ou localement tel que les équipements de protection, les médicaments (par exemple chloroquine) etc.

Je vous sollicite donc afin d’être des relais de cette prévention auprès de la population par le biais d’affichage, de diffusion sur vos sites internet ou autres moyens dont vous pourriez disposer.

Bien à vous

Arrêtés en vigueur

Arrêté préfectoral du 16 mars 2009 portant réglementation de l’usage du feu en forêt et de l’incinération des végétaux dans le Bas-Rhin, toujours en vigueur, il nous a paru important de le rappeler

Arrêté du 23 décembre 2019 portant sur l’interdiction de vente et transport d’essence en bidon.

Arrêté du 9 avril 2019 autorisant les agents chargés de la lutte contre les moustiques à pénétrer  dans les propriétés publiques et privées.

 

Arrêté du 18 juillet 2018 ordonnant destruction des plans d’ambroisie